Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Projet

  • : Afrikamäli
  • : Blog concernant une boutique de décoration africaine d'économie sociale et solidaire dans le quartier Matonge, à Ixelles. Histoire de l'entreprise, commerce éthique et équitable, Afrique, culture.
  • Contact

Afrikamäli

Ce blog propose de vous faire découvrir le projet AFRIKAMÄLI 

BOUTIQUE de décoration africaine - située à deux pas du quartier Matonge (quartier africain de Bruxelles). 

 

RUE ERNEST SOLVAY, 19 - 1050 BRUXELLES- Belgique

Tel: +32 (0)2 503 00 74

Ouvert du mardi au samedi de 10h30 à 18h30.

 

et AFRIKAMÄLI - Couture - pour tous vos travaux de couture.

 

Ce blog n'est plus alimenté. Retrouvez-nous désormais sur notre site internet de commande en ligne :  www.afrikamali.be

et pour les actualités sur : www.facebook.com/afrikamali


Lieu de diffusion et de mise en valeur des arts et des cultures d'Afrique aux savoir-faire et traditions esthétiques, techniques et artistiques propres. Nous  vous proposons des produits de qualité, faits main, en privilégiant les produits issus du commerce équitable ou encore les produits de notre atelier couture, projet de réinsertion.

Vous y trouverez, pour vous-même ou pour offrir, des objets décoratifs, design, fonctionnels, recyclés et éthiques : bijoux, vannerie, tissus, art de la table, accessoires, linge pour bébé, ...  mais aussi des images rares, Dvd de films africains et livres.

 

Créée en 2006 par 3 associations, cette coopérative est reconnue comme entreprise d'insertion socio-professionnelle par la Région bruxelloise et par la Commune d'Ixelles.

 

Recherche

Archives

Matonge

15 avril 2007 7 15 /04 /avril /2007 14:31
Dans le cadre de notre recherche de partenaires-coopérateurs-sauveurs, nous avons « brainstormé » intensément avec Thierry et Pierre, de l’asbl Optimart (c'était pour eux, le colombo de poulet).
Sujet de la discussion : le commerce équitable ; plusieurs questions se posent et sans jeter le bébé avec l'eau du bain, cela mérite qu'on s'y attarde un peu.
Voici mes dernières trouvailles pour alimenter la réflexion.
 
Pour résumer, deux définitions s'opposent:
   
- Le commerce équitable est un partenariat commercial, fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, dont l'objectif est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial. Il contribue au développement durable en offrant de meilleures conditions commerciales et en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs marginalisés, tout particulièrement au Sud de la planète.
(Définition de FINE regroupant les quatre coordinations internationales de commerce équitable : FLO, IFAT, NEWS et EFTA 2001).
 
- Le commerce équitable, c’est à dire l’équité dans les échanges économiques, concerne tous les travailleurs impliqués dans une filière (producteur, emballeur, transporteur, transformateur, prestataire de services, commerçant et client). Ceux-ci doivent pouvoir décider de leur vie économique et vivre correctement de leur travail, en respectant l’équilibre écologique, que la filière aille du nord vers le sud, de l’est vers l’ouest ou en sens inverse, ou d’un voisin à l’autre.
(Définition de l’association MINGA).
 
A priori, ces deux visions sont compatibles mais le problème porte principalement sur la notion de label. Qui doit attribuer un label, est-ce nécessaire, qui contrôle, etc. Voici donc matière à réflexion, accessible en suivant les liens:
 
- Un dossier réalisé en 2006 par Lucie Dumaz et Stéphanie Culambourg fait assez bien la part des choses et c'est à mon avis une bonne base pour comprendre la polémique autour du "label" Max Havelaars.
 
- La France veut créer le premier label équitable public, le quotidien "L’Humanité", sous la plume de Christelle Chabaud, nous dévoile tout sur ce projet de labellisation.
 
- Une version "alter-mondialiste" un peu plus tranchée mais non dénuée d'humour propose "Pour un capitalisme équitable, mangeons des bananes".
 
- Le beuk-cola par "Roger" pour rire un peu, grassement, parce qu'on peut consommer mieux et rire bêtement.
 
- Et enfin des artisans engagés dans l'équitable nord-nord.
Partager cet article
Repost0

commentaires